Tout savoir sur l’infogérance et la gestion externalisée

outsourcing

L’externalisation permet aux différentes entreprises, quel que soit leur domaine respectif, de recourir aux services d’autres sociétés pour la gestion de certaines tâches. De cette manière, elles pourront se concentrer davantage sur leurs principales missions. L’infogérance possède les mêmes principes, bien que chacun a leur propre avantage et qu’il existe quelques différences entre les deux pratiques.

Les deux concepts se complètent

L’externalisation informatique a pour objectif de déléguer à une entreprise extérieure une activité ou une tâche bien précise qui auparavant effectuée en interne. Elle concerne habituellement les sujets non stratégiques afin de préserver certaines informations confidentielles. L’infogérance est considérée comme l’aboutissement de cette démarche. Il s’agit alors de l’externalisation partielle ou totale du Système d’Information (SI) de l’entreprise. Cliquez ici pour plus de renseignements à ce propos. Un dirigeant ou un employé au sein d’une société peut être réticent à l’idée de sous-traiter certaines tâches de gestion de réseau. Toutefois, un expert dans ce domaine, tel un prestataire indépendant, peut être en mesure d’assurer la sécurité de toutes les données. Grâce à un contrat préalablement établi, il est plus simple d’instaurer la confiance entre les deux parties. En même temps, ce professionnel détient les ressources nécessaires pour mener à bien les missions qui lui sont confiées ainsi que d’anticiper les diverses menaces. Externaliser représente ainsi une solution intéressante pour mieux organiser son entreprise et ses salariés dans le but d’accroître la productivité. Souvent, cet acte permet de remotiver les employés dans leur travail.

La décision d’externaliser ses activités est parfois inévitable

Le recours à l’infogérance informatique détient de nombreux avantages. Pour une entreprise, il s’agit d’un moyen mis à sa disposition pour gérer au mieux son activité. Il faut savoir que plus celle-ci dispose d’une certaine notoriété, plus les tâches à déléguer seront nombreuses pour qu’elle puisse se focaliser sur les points clés. Dans le domaine de l’informatique, plusieurs champs sont encore complexes à aborder comme l’administration et la configuration de la plateforme de serveur, l’hébergement et le développement de sites internet, la sécurité, la maintenance, les télécommunications, la sauvegarde des données ainsi que les différents supports de gestion des adresses électroniques. Profiter des compétences d’une autre société peut alors être profitable. Les entreprises décident de se lancer dans la sous-traitance pour plusieurs raisons. À titre d’exemple, elle permet notamment de diminuer les coûts et d’améliorer la productivité afin de tirer profit de l’expertise et des atouts externes. En externalisant les activités informatiques, l’exploitation peut limiter les coûts de production quotidiens, en particulier en matière de main-d’œuvre et augmenter les avantages que peuvent avoir les employés à temps plein.

L’infogérance reconnue aussi comme l’externalisation du SI

Actuellement, l’infogérance est une solution informatique très prisée par de nombreuses entreprises, de petites ou grandes envergures. Externaliser une partie ou la totalité du système d’information est indispensable lorsqu’une société ne dispose pas de toutes les compétences utiles pour la mise en place et la gestion d’un SI. Elle aura besoin d’être accompagnée et conseillée pour assurer son évolution. L’engouement du cloud computing est en partie responsable du succès que l’infogérance détient auprès de plusieurs enseignes : le temps accordé à l’intégration est par exemple de plus en plus court, et les capacités de stockage de plus en plus appréciables. L’infogérance offre également l’avantage de pouvoir bénéficier des services de réels experts informatiques : les problèmes, quel qu’ils soient, sont résolus plus rapidement, la sécurité n’est plus un sujet sensible, le parc information est toujours bien maintenu et à jour, et les performances sont palpables. De plus, cette méthode de travail représente une solution économique intéressante dans la mesure où les sociétés n’ont plus à engager un budget pour le recrutement de personnel afin de s’occuper de leur SI. En effet, les tarifs proposés par les prestataires sont personnalisés et évolutifs en fonction des missions à réaliser.

Les différents types d’infogérance

Il existe différents types d’infogérance selon les besoins d’une entreprise. L’outsourcing offshore est le plus courant de nos jours. Il s’agit d’un contrat de sous-traitance réalisé avec une société implantée dans un pays étranger comme en Chine, en Inde et quelques pays franco-africains. L’avantage pour ce premier type est de pouvoir profiter d’un coût raisonnable et d’une économie d’impôts. L’outsourcing à proximité du pays est un contrat dans lequel la réalisation des tâches est attribuée à une entreprise localisée dans un pays qui partage la même frontière que l’enseigne donneur d’ordre. En pratique, cette position permet de faciliter la communication et les éventuels déplacements entre les deux entités. Le cloud computing est également un contrat de sous-traitance effectué avec un prestataire externe pour l’accomplissement de services informatiques dans l’optique d’un hébergement cloud via une plateforme spécialisée ou un logiciel personnalisé. L’assistance nationale ou onshore consiste à recourir au service d’un sous-traitant externe, mais le contrat implique que celui-ci doit se trouver dans le même pays que la société détenteur du projet. Les missions peuvent se faire sur place ou à distance en fonction des conditions préalablement établies. Et l’infogérance informatique par services gérés est un contrat impliquant un sous-traitant externe pour garantir les diverses fonctions d’administration : le pare-feu, le reporting des réseaux, les centres d’appels, la téléphonie IP, les réseaux privés virtuels et ainsi de suite.